Wassim
Kassouf

«

La recherche sur le cancer de la vessie est sous-financée

»

Champ de recherche
Cancer de la vessie

La cystectomie radicale, soit l’élimination complète de la vessie et des organes environnants, reste la thérapie "standard" pour le cancer de la vessie invasif musculaire, d’où son impact important sur la qualité de vie des patients et son taux de survie après 5 ans de seulement 50 %. La radiothérapie, qui préserve la vessie, serait une modalité de traitement plus appropriée si nous pouvions en améliorer l'efficacité, car le manque de précision et la toxicité importante restent problématiques. Récemment, des résultats prometteurs obtenus grâce à l'immunothérapie pour plusieurs types de cancer ont suggéré que la combinaison de l’immunothérapie et de la radiothérapie pourrait être une stratégie gagnante pour surmonter la résistance et améliorer l'efficacité du traitement du cancer de la vessie invasif musculaire. Cette nouvelle approche pourrait apporter des changements majeurs dans le développement de nouvelles stratégies de traitement du cancer de la vessie, et avoir un impact positif incontestable sur la survie et la qualité de vie des patients souffrant de cancer de la vessie invasif musculaire.

Dr Kassouf et son équipe cherchent à améliorer les traitements de radiothérapie existants qui, une fois optimisés, permettraient de conserver les organes. La recherche sur le cancer de la vessie est sous-financée et beaucoup d’efforts doivent être consentis pour réaliser des percées majeures dans sa prise en charge.

L'excellence de nos
SCIENTIFIQUES

La Société de recherche sur le cancer finance des projets de recherche hautement prometteurs menés par les meilleurs chercheurs canadiens. À l’issue d’un rigoureux processus de sélection par les pairs, environ 150 chercheurs peuvent ainsi chaque année faire avancer la connaissance scientifique pour mieux prévenir, détecter et traiter tous les types de cancers, dans le cadre de divers programmes de financement. Ces derniers sont fondés sur l’excellence scientifique, le soutien à la relève, les avenues prometteuses encore sous-financées et les partenariats stratégiques à forts potentiels d’impact. Depuis ses débuts, la Société de recherche sur le cancer a ainsi contribué aux avancées majeures en oncologie, qui aujourd’hui positionnent le Canada à l’avant-scène de la recherche de pointe sur le cancer.

Faire un don