Kathy
Han

«

Ma grand-mère a été diagnostiquée d’un cancer du poumon alors que j’étais adolescente.

»

Champ de recherche
Cancer gynécologique, du sein, Recherche translationnelle, clinique et de biomarqueurs

La plupart des cancers du col de l’utérus sont causés par le virus du papillome humain (VPH), un virus qui libère un peu de son ADN dans le sang.

Grâce à des donateurs tels que vous, Dre Kathy Han au Princess Margaret Cancer Centre à Toronto, développe un test qui détecte la présence de l’ADN de VPH chez des patientes ayant bénéficié d’un traitement contre le cancer du col de l’utérus. Ce test facile et peu dispendieux permet d’une part, d’identifier celles qui ont besoin de davantage de traitement, et d’autres parts, de détecter la présence d’autres cancers causés par le VPH.

L'excellence de nos
SCIENTIFIQUES

La Société de recherche sur le cancer finance des projets de recherche hautement prometteurs menés par les meilleurs chercheurs canadiens. À l’issue d’un rigoureux processus de sélection par les pairs, environ 150 chercheurs peuvent ainsi chaque année faire avancer la connaissance scientifique pour mieux prévenir, détecter et traiter tous les types de cancers, dans le cadre de divers programmes de financement. Ces derniers sont fondés sur l’excellence scientifique, le soutien à la relève, les avenues prometteuses encore sous-financées et les partenariats stratégiques à forts potentiels d’impact. Depuis ses débuts, la Société de recherche sur le cancer a ainsi contribué aux avancées majeures en oncologie, qui aujourd’hui positionnent le Canada à l’avant-scène de la recherche de pointe sur le cancer.

Faire un don